Image

Une étonnante créature marine filmée dans les profondeurs En savoir plus: http://www.maxisciences.com/crustac%e9/une-etonnante-creature-marine-filmee-dans-les-profondeurs_art32096.html Copyright © Gentside Découverte


Une étonnante créature marine filmée dans les profondeurs  En savoir plus: http://www.maxisciences.com/crustac%e9/une-etonnante-creature-marine-filmee-dans-les-profondeurs_art32096.html Copyright © Gentside Découverte

Le Sapphirina est un minuscule crustacé aussi étrange que magnifique. Ce copépode possède une peau cristalline qui peut changer de couleur en fonction de la lumière. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur FacebookPartager sur Twitter Facebook Twitter Le « saphir de l’océan », c’est ainsi qu’est surnommé ce crustacé et quand on l’aperçoit on comprend pourquoi ! De son nom scientifique Sapphirina, cette créature appartient au groupe des copépodes, de petits crustacés libres ou parasites qui vivent dans l’eau de mer. Ils font partie du fameux plancton dont raffolent de nombreux poissons et mammifères marins. Mais le Sapphirina a beau être minuscule, mesurant à peine quelques millimètres, il présente un aspect très étonnant. Ce crustacé possède une peau cristalline capable de changer de couleurs. Comme la pierre précieuse, ses teintes peuvent ainsi varier du doré lumineux au bleu profond, en fonction de la luminosité et de l’environnement qui l’entoure. Lorsqu’ils sont abondants, ces copépodes donnent l’impression que l’eau est remplie de diamants. Des crustacés hallucinants Les Sapphirina dont il existe plusieurs dizaines d’espèces, sont présents dans la plupart des océans de la planète, en Afrique, en Amérique et aussi en Asie. Au Japon, les pêcheurs ont même un mot pour désigner l’eau remplie de ces crustacés lumineux, « tama-mizu », « eau couverte de diamants », explique Rebecca Helm de la Brown University dans un article sur DeepSeaNews. « Quand j’ai vu un saphir des océans pour la première fois, j’ai pensé que j’hallucinais », raconte la scientifique. « La journée avait été normale, mais ce moment ressortira toujours […] J’avais passé l’après-midi au large de la côte de Durban en Afrique du Sud […] Soudain, j’ai vu un flash bleu lumineux. Ça a duré un instant et ça a disparu. Puis j’en ai vu un autre à un autre endroit. Il était d’une nuance de bleu incroyable », poursuit-elle. « Peut-être avais-je passé trop de temps au soleil ? Peut-être voyais-je des choses ? Ce n’est pas avant que je sois rentrée au laboratoire que j’ai découvert la vraie beauté et le mystère de ces flashs », ajoute t-elle. En vérité, tous les Sapphirina ne sont pas aussi lumineux, seuls les mâles le sont. Les femelles elles, ne vivent pas librement dans l’eau mais parasitent des organismes gélatineux vivant dans les océans, elles sont donc bien moins lumineuses. Le secret de leur couleur On ne connait pas le rôle exact de cette luminosité chez ces crustacés. Le mécanisme impliqué en revanche est un peu mieux compris. D’après les chercheurs, la couleur des Sapphirina provient des couches cristallines microscopiques contenues dans leur peau. Ces dernières sont séparées d’environ 0,4 millièmes de millimètres (environ 400 nanomètres), ce qui équivaut à peu près à la longueur d’onde de la couleur bleue. Quand de la lumière bleue arrive sur ces couches, elle est entièrement réfléchie telle quelle. Mais lorsqu’il y a plusieurs « couleurs de lumière » (comme c’est le cas avec la lumière blanche), la présence des couches fait que chaque lumière ne va pas être réfléchie de la même manière. Elles vont ainsi interférer entre elles créant toute une variété de nuances. « Cette ruse astucieuse combinée au corps transparent du saphir de l’océan, vous obtenez un animal qui apparait aussi lumineux qu’une étoile un moment, et qui devient invisible celui d’après », indique Rebecca Helm. Mais les scientifiques sont encore loin de tout connaitre sur ces organismes très particuliers. Une étude publiée en 2004 et menée par des chercheurs de l’Université de Tokyo a permis de déterminer que les conditions lumineuses jouent un rôle crucial dans le comportement de ces crustacés. Les réponses photosensibles de chaque espèce et de chaque sexe permettraient notamment aux organismes de se reconnaitre entre eux mais aussi de se séduire.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/crustac%e9/une-etonnante-creature-marine-filmee-dans-les-profondeurs_art32096.html
Copyright © Gentside Découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s