Image

Un trésor de 27 kilos d’or remonté d’une épave du XIXe siècle En savoir plus: http://www.maxisciences.com/%e9pave/un-tresor-de-27-kilos-d-039-or-remonte-d-039-une-epave-du-xixe-siecle_art32540.html Copyright © Gentside Découverte


Un trésor de 27 kilos d'or remonté d'une épave du XIXe siècle  En savoir plus: http://www.maxisciences.com/%e9pave/un-tresor-de-27-kilos-d-039-or-remonte-d-039-une-epave-du-xixe-siecle_art32540.html Copyright © Gentside Découverte

Il y a 157 ans, un navire chargé d’or a sombré au large de la côte est des Etats-Unis. Le mois dernier, une société d’exploration a remis la main sur une petite partie du trésor : cinq lingots d’or et deux pièces de monnaie. Selon les experts, près de 100 millions de dollars reposeraient encore au fond de l’océan. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur FacebookPartager sur Twitter Facebook Twitter La pêche a été bonne pour les chasseurs de trésor de la société Odyssey Marine Exploration. Il ne leur aura fallu qu’une seule plongée pour remonter 27 kilos d’or pur de l’épave du SS Central America, située à environ 260 kilomètres au large de la Caroline du Sud aux Etats-Unis. Spécialiste des explorations dans les grandes profondeurs, Odyssey Marine Exploration a décroché un contrat exclusif lui permettant de fouiller l’épave de ce bateau du XIXe siècle connu sous le nom de ‘navire de l’or’. 13 tonnes d’or au fond de l’océan L’histoire remonte aux années 1850, à l’époque de la ruée vers l’or : le navire sert alors de moyen de transport pour le précieux métal découvert en Californie. Entre 1853 et 1857, le SS Central America, chargé d’or, fait la navette entre le Panama et New York. Mais tout s’arrête le 12 septembre 1857, lorsque le navire se retrouve pris dans un ouragan, à environ 260km des côtes de la Caroline du Nord. Le SS Central America sombre par 2200 mètres de profondeur, emportant avec lui 477 passagers, 101 membres d’équipage et 13 tonnes d’or. Le naufrage aurait contribué à la panique de 1857, l’un des premiers krachs boursiers aux Etats-Unis. Une partie du trésor remontée à la surface Depuis, l’épave a été visitée plusieurs fois entre 1988 et 1991. Les premières explorations, conduite par le Colombus-America Discovery Group fondé par Tommy Thompson, auraient permis selon les historiens de remonter 5% du trésor à la surface. En avril dernier, avec l’aide de Zeus, un véhicule sous-marin télécommandé, les chercheurs de l’Odyssey Marine Exploration ont pu mener une expédition de deux heures dans l’épave. La première plongée de reconnaissance a permis de remonter une petite partie du trésor : cinq lingots d’or ainsi que deux pièces d’or, frappées à Philadelphie et San Francisco. 27 kilos d’or, qui vaudraient aujourd’hui la modique somme de 1,3 million de dollars soit un peu moins d’un million d’euros, selon The Colombus Dispatch. Une découverte prometteuse qui encourage la société basée en Floride et Recovery Limited Partnership, qui détient légalement l’épave, à se lancer dans une fouille totale du bateau. Car selon les experts, la valeur du chargement commercial du SS Central America se serait élevée à 93.000 dollars en 1857. Sans compter l’or appartenant aux passagers du navire, dont la valeur de 1857 est estimée entre 250.000 et 1,28 million de dollars. Au total, l’épave pourrait donc renfermer 97 millions de dollars de 2014, soit presque 70 millions d’euros. Des chiffres qui font tourner la tête, mais la valeur actuelle du trésor reste à confirmer : « La valeur définitive de la découverte ne pourra être déterminée que lorsque la quantité, qualité et forme de la totalité de l’or sera connue », a averti Odyssey Marine Exploration dans un communiqué. La fin d’une bataille juridique ? A priori, personne n’a touché au chargement du navire de l’or depuis 1991, date à laquelle se sont arrêtées les explorations de Tommy Thompson. Entre 1988 et 1991, cet homme originaire de l’Ohio a convaincu plus de 100 personnes et entreprises d’investir plus de 12 millions de dollars dans des expéditions visant à retrouver l’épave et en récupérer le trésor. Thompson a ainsi réussi à remonter des lingots d’or et des pièces, pour une valeur d’environ 40 millions de dollars (environ 30 millions d’euros). Mais les investisseurs n’ont jamais touché leur part sur la découverte. Depuis le début des années 1990, Thompson, ses investisseurs mais aussi les sociétés qui avaient assuré le bateau au XIXe siècle s’affrontent devant les tribunaux. Les explorations actuelles devraient permettre de rendre justice à ceux qui ont investi leur argent à la fin des années 1980. D’autant que les objets en or se vendent plutôt bien, comme le rapporte Newsweek : l’année dernière, une pièce d’or de 10 dollars frappée en 1852, s’est vendue pour près de 12.000 dollars (environ 8.500 euros). (Crédit image : Odyssey Marine Exploration)

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/%e9pave/un-tresor-de-27-kilos-d-039-or-remonte-d-039-une-epave-du-xixe-siecle_art32540.html
Copyright © Gentside Découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s